Veille Watch :


Liens Links:








Contact information:

Email: electropublication@gmail.com

Editor : Th. TEULE

France

www.electropublication.net


Focus web visuel






Focus socio-web
Tu 'extimidad' contra mi intimidad - El Païs, 03/2009

L'une des premières à aborder le phénomène de "l'extimité", emprunté à Jacques Lacan, a été l'Anthropologue Argentine Paula Sibilio, auteur de "l'intime comme spectacle". Sibilio s'est intéressée au phénomène blog car ils étaient présentés comme des journaux intimes :"Qu'est ce qui s'est passé dans la société pour que l'idée d'intimité change a ce point ? Dans la dernière décennie, le phénomène a explosé [ avec Youtube etc.].(...) Il s'est passé que c'est la façon dont nous nous construisons en tant que sujets qui a changée. L'introspection s'est affaiblie.Maintenant nous nous définissions par ce que nous pouvons montrer et que les autres voient".

Selon un article intitulé Headphones, Epoche, and L’extimité, Lacan aurait décrit l'idée  d'extimité dans la lignée de Freud et des bases de la “talking cure.” En bref, l'extimité est un néologisme de Lacan qui combine extériorité et d'intimité et qu'il définit comme "quelque chose d'étrange pour moi, même si elle est au cœur de moi " (1992:71)...Et dans une tentavive phénoménologique, l'auteur ci-présent de  penser que  "cette caractéristique pourrait être utilisée pour décrire l'expérience générale de l'écoute par casque audio. Plus précisément : écouter une voix fantôme par le biais d'un casque est l'exemple idéal d'extimité."

Autres genres de l'extimité, les Blogs, videos, commentaires sur le Web, qui révèlent les "Polyphonies digitales du moi ", un paradigme de l’extimité pour la chercheuse L. Allard  : 










" Par le fait de commenter des messages à l’intérieur du texte autobiographique, ou à l’aide des procédés de citations automatisées inter-blogs, le soi ainsi exprimé se trouve pris dans une dynamique polyphonique. Ces agencements textuels formés dans un mouvement expressif viennent former un vaste intertexte autobiographique issu des subjectivités esthétiques multiples et appareillées."


Mais attention une sensibilité substanciatilste se fait entendre depuis longtemps : ainsi du psychiatre qui voit cette communication sociale sur Internet comme communication superficielle et "Faux Self" où la personne se cache derrière le groupe...

Celle de l'anthropologue qui - suivant  le commandement de Radcliffe-Brown : " understood kinship systems as institutions " - identifie le mode de communication sur les  réseaux sociaux web  comme Facebook  : "le principal enseignement de mes recherches montre que nos interactions quotidiennes en face à face avec les autres sont ambiguës, polysémiques et constamment sources de réajustements. Nous utilisons diverses formes précises de langages pour nous faire comprendre des autres et selon différents contextes. Mais sur les réseaux sociaux web, la communication y est sans ambigïtés, concrête, univoque."

 Concensuelle disent de plus en plus de voix...

Et pourtant nous n'avons jamais été aussi cr√©atifs semble t-il.