Veille Watch :


Liens Links:









Contact information:

Email: electropublication@gmail.com

Editor : Th. TEULE

France

www.electropublication.net


Cyril FIEVET et Emily TURRETTINI « Blog Story », Eyrolles, 2004.  


Ces journalistes font le constat que le mélange d’informations disparates - textes, vidéos, audio, images - présents sur les blogs du Web témoignent de ce que l’information a changé de statut, elle n’est plus consommée ou subie mais on se l’approprie pour mieux la partager : « qu’il s’agisse d’une photo que je viens de prendre, d’une opinion ou d’un véritable scoop, je peux - et je veux - tout publier » p.94.


Le phénomène blog


Le phénomène des blogs est-il issu d’une évolution sociologique ou d’une mutation technologique ? Pour les auteurs, « ce sont la technologie et l’outil qui ont donné naissance à ces nouveaux usages. Parce qu’il force le blogueur à adopter une certaine logique, en l’amenant à publier sans relâche et à un rythme soutenu, en subissant un effet d’entrainement de la part des autres, le concept de blog induit une évolution de la notion d’information élémentaire et de l’utilisation qui peut en être faite, à titre individuel ou collectif. Là où certains verront une tendance passagère, nous voyons une mutation profonde qui, des journaux intime aux blogs d’entreprises, apporte des changements majeurs en matière d’information » (p.94).


Car tout est bloguable : vie privée, entreprise, espace public...  « Le blogueur n’a de cesse de trouver matière à bloguer (...), ce nouveau rapport à l’information induit de nouveaux usages ». P. 101.

Les règles du « reporting » sont entrain de changer (exclusivité de l’information, coût de l’information, diffusion) de visu : on peut bloguer une conférence en direct etc. Et l’activité de production d’information devenir presque une addiction : on surveille sa propre popularité dans le classement des annuaires etc.


Le phénomène des blogs touche les entreprises, qui ont du mal à les endiguer (tout le monde peut facilement en créer un), les comprendre (on pense à l’espionnage industriel) ou peuvent s’en servir à des fins communicationnelles (pour remotiver les collaborateurs en leur laissant la parole, recréer la culture d’entreprise). A tel point que « là où des organes spécialisés - comité d’entreprise, syndicats - avaient pour rôle d’exprimer la voix collective des employés qu’ils représentaient, ce sont désormais ces salariés eux-mêmes qui peuvent parler et, de surcroît, se faire entendre bien au delà de l’enceinte de l’entreprise » p.110.


Blogs et médias
blog d'actualité


Une question fréquemment posée est de savoir si les blogueurs ont remplacé les journalistes ?

En fait vis à vis de l’information le blog comprend en 2 fonction :


- D’abord la fonction de filtrage (des listes de liens vers le Web)

- Ensuite le commentaire, la critique, les réactions (pas vraiment présentes dans les médias classiques)

Il faut noter que les liens les plus fréquents de la blogosphère concernent des blogs renvoyant à des articles de presse des grands médias.

La blogosphère, avec cette habitude de pointage, est potentiellement l’outil marketing du Web par excellence (elle augmente l’audience des sites, personnes, articles ...) ; elle a ses propres échelles de valeurs, goûts qui se surimposent aux opinions de la presse classique. C’est un outil d’opinion massif  dont les actions sont de plus en plus reterntissantes : exemple, la victoire politique en 5 jours du sénateur ZOTT via les blogs ; la démission du journaliste Jose BLAIR du NY Times qui plagiait ou inventait ses articles et qui fut dénoncé par les blogueurs ...


On voit donc , « d’abord le décalage d’intérêt entre le monde des blogs et celui des médias. Ensuite la capacité de la blogosphère à, sinon créer une affaire, du moins la faire durer jusqu'à son éclatement. Enfin la puissance d’un outil comme les blogs, et plus généralement d’Internet, pour mettre en cause la réalité et la véracité des informations ». p.121


L’usage intense des blogs et d’Internet, en matière d’information « résultent d’une frustation : les citoyens semblent considérer qu’ils ont le droit de savoir, de se faire leur propre opinion, en ne se contentant plus des bribes filtrées et choisies par les grands médias mais en accédant eux-mêmes à l’information brute, dans son intégralité ».

C’est même un « journalisme participatif » qui émerge des blogs comme le ;montre l’ouragan Ismael en 2003 qui a été chroniqué par les habitants alors que les journalistes ne pouvaient pas accéder au site.



1  2  3  4