Veille Watch :


Liens Links:








Contact information:

Email: electropublication@gmail.com

Editor : Th. TEULE

France

www.electropublication.net

Focus socio-web
"Aux origines des sciences cognitives", Jean-Pierre DUPUY, La Découverte 1994 - Notes de lecture

Deux notes de lectures aux accents différents sont proposées ici à propos de cet ouvrage du toujours très intéressant Jean-Pierre DUPUY. 

Notre propre lecture retiendra que le projet de l'auteur est de trouver dans l'histoire des idées contemporaines  (Hilder, Turing, ...) les racines du développement de la Cybernétique des années 40 et plus loin, de son héritière honteuse, les sciences cognitives des années 80 - et non comme son collègue Steve HEIMS dans les conditions socio-eco-politique de l'époque (post-guerre mondiale...). 


Et surtout, DUPUY nous attentionne sur le quiproquos originel, dans ce mouvement cybernétique, entre participants aux rencontres de Macy durant ces mêmes années :
d'un côté les sciences humaines , représentées par le mouvement « personnalité et culture » de Bateson et Margaret Mead - qui voyaient là un dialogue prometteur avec les sciences dures -,  de l'autre les Wiener, McCulloch, Von Neumann qui veulent plutôt coloniser ses sciences humaines pour faire avancer leur « science  physicaliste de l'esprit »...
Une these que l'on completera en lisant l'utopie de la communication du sociologue Philippe breton sur le sujet de l'impact de la cybernetique dans la constitution de la societe de communication contemporaine...











Critiques du Web 2.0 - Geert LOVINK et IPPOLITA, 06/2009 

Dans ce billet les points de vues de Geert LOVINK , auteur de "Zero comments" (2007), et du collectif de chercheurs Italien IPPOLITA ("La face cachée de Google ", 2008), font une mise au point critique sur le Web 2.0 (traduction personnelle) :

Les réseaux sociaux sont des technologies de divertissement et de diffusion; nos pratiques en leur sein ont tendance à se banaliser puis à être faiblement inventives; sur les réseaux sociaux c'est avec le pseudo d'autres que vous vous connectez :
pas avec une altérité radicale ou quelque autre réel; le consensus y règne, or l'antagonisme politique (ou le conflit) est à la base de toute réelle société (ils ne sont donc pas "révolutionaires");
et comme l'effet de mode touche aussi les technologies 2.0...;
la culture de la "participation" autour de techniques comme "Tag, Connect, Friend, Link, Share, Tweet" n'est pas un retour du "social" ou d'un "socialisme numérique" (ne peuvent transformer "des personnes fatiguées et ennuyeuses en membres cool de la mythologie de l'Intelligence Collective");
"les Nuages de données, après tout, sont des nuages: ils s'effacent"; et le web 2.0 n'est pas gratuit ! : profilage numérique et collecte de nos données sont incontournables sur les réseaux.