Veille Watch :


Liens Links:









Contact information:

Email: electropublication@gmail.com

Editor : Th. TEULE

France

www.electropublication.net

 Gabriel DUPUY  « Internet, géographie d’un réseau », Ellipses 2002.
  La question Internet sera ici examinée du point de vue d’un Géographe. référencement montpellier


l’architecture du réseau Internet (Ou la fonction de commutation/routage du réseau Internet) :

- Les commutateurs téléphoniques jouent le rôle de connecteurs au réseau pour les particuliers en les orientant vers les FAI qui disposent de « points de présence » plus ou moins proches selon la densité d’utilisateurs. Pour les entreprises ce sont les ordinateurs centraux des réseaux locaux qui jouent aussi ce rôle

- L’information arrive finalement sur les grosses artères par des points d’accès (NAP) : les producteurs d’information sont souvent un NAP proche alors que le coût de connexion peut-être élevé pour le consommateur s’il en est éloigné

- Arrivée sur les artères importantes, l’information transite par des routeurs qui sont les noeuds du réseau (et il arrive que différents réseaux de grosses artères s’interconnectent en véritables commutateurs à très haut débit appelés « Peering points ») .

Et tout cela se fait sous la conduite de la commutation « par paquets » des contenus.


La hiérarchie des réseaux

« Il est fréquent que les propriétaires de réseaux backbone (épines dorsales) soient devenus en même temps FAI, offrant leurs points d’accès aux artères majeures NAP comme point de présence » p.39.

Ainsi France Télécom, dans la hiérarchie des réseaux : est opérateur historique, possède un réseau de transmission de données de 15000 entreprises (TRABNSPAC , OLEANE), possède un FAI (Wanadoo), possède un moteur de recherche (Voilà) et possède un hébergeur (Wanadoo Pro). La hiérarchie générale s’établit ainsi :

  1. Backbone (épine dorsale) : TRANSPAC ET RENATER en France. Peu nombreux (30 aux Etats-Unie, 10 en France)

  2. Les opérateurs de téléphonie/télécoms

  3. Les FAI ou serveurs d’entreprises (pour les grands comptes) : 4500 aux E.U, 250 en France

  4. Les sites Web : 11 millions en 2000

  5. Le consommateur final : 350 millions d’internautes en 2000

  6. Les régulateurs de toutes sortes : Etats nationaux, groupement d’Etats, organismes internationaux

    Les cinq régulateurs particuliers de l’Internet :

    - l’IETF : traite des questions d’évolution des protocoles, routage, sécurisation

    - Le W3C (World Web Wide Consortium) : traite de la question de l’évolution des normes qui garantissent l’ouverture du réseau aux différents utilisateurs

    - L’ISOC : traite des relations internationales, de la standardisation mondiale et architecture générale du réseau)

    - L’ICANN : gère les adresses électroniques

    - L’IAB : propose le passage à des adresses à 6 nombres pour résoudre les problèmes de l’ICANN


    Une des problématiques récurrente de l’Internet en tant que réseau d’usagers est de pouvoir définir l’Internaute : définition très variable selon les instituts d’enquêtes (selon que l’on a utilisé Internet les 30 derniers jours ou les 12 derniers mois ou une seule fois dans sa vie).

    Une autre problématique est de définir s’il est un réseau planétaire ou nom vu les nombreux Proxys et sites-miroirs qui permettent de pallier aux problèmes de débit Internet pour les Fai qui stockent sur des serveurs dédiés les informations récurrentes, classiques, recherchées en priorité par les Internautes : « la croisière du navigateur sur Internet est donc rarement planétaire. L’existence des miroirs et des proxys, l’organisation des listes de sites et des stocks de pages selon la fréquentation, la familiarité de la langue, restreignent la portée géographique de son périple » p.47.

Itinéraire de l’information sur Internet

- En général elle se trouve reliée à un central téléphonique

- Puis l’information gagne le poste local POP d’un FAI qui l’oriente grâce à une ligne spécialisée vers un point d’entrée NAP sur un réseau backbone

- Dans ce réseau, l’information rencontre les routeurs grâce auxquels elle trouve le bon chemin qui mène vers un autre backbone interconnecté (ou GIX)


1  2  3  4