Veille Watch :


Liens Links:








Contact information:

Email: electropublication@gmail.com

Editor : Th. TEULE

France

www.electropublication.net

 Gabriel DUPUY  « Internet, géographie d’un réseau », Ellipses 2002.


En conséquence les Etats sont désemparés : ils ont autorisé et bénéficié du décollage d’Internet mais maintenant...

1) Certains réagissent de manière autoritaire en rétablissant des frontières aux cyberespace selon des principes de moralité par exemple pour les pays Musulmans, de censure pour les Chinois, de sécurité pour les Etats-Unis. Sans parler du problème des droits d’auteurs.De même peut-on ajouter le rayon d’action limité des collectivités locales pour lutter contre les fractures numériques.

2) ou l’on parle d’auto-régulation

- Quand des pare-feux sont installés sur les machines

- Quand l’internaute se fait citoyen du Net (Netiquette, FAQ)

- La gouvernance internationale (W3C...)


La mesure des effets d’Internet sur l’espace

Aujourd’hui on évoque les « réseaux pervasifs », si hyperliés à l’environnement et à l’homme qu’ils sont difficilement mesurables (ex : le téléphone).

L’auteur dégage quatre idées méthodologiques  :

- Considérer les effets indirects et conditionnels du Net (un réseau crée surtout des opportunités)

- Ces effets ne sont pas à court terme (phase de décollage...et cycle d’innovation)

- L’échelle planétaire du Net rend difficile l’analyse locale

- il faut qu’il y ait demande publique forte pour que l’aménageur soit sollicité.

Ainsi le géographe va s’intéresser aux innovations technologiques du réseau que sont le Haut Débit et les « liaisons mobiles ».Il va aussi s’intéresser aux logiques d’opérateurs et jeux d’acteurs avec la généralisation du P2P ou des mises en relation directes des internautes (ex : les places de marché B2B).

p.126 « nombre de réseaux ont modifié nos pratiques de l’espace (...) jusqu’ici rien de tel avec Internet (...) On cherche en vain les marques spatiales de la nouvelle AGORA ».


Conclusion

Pour l’auteur, le problème du géographe face à l’Internet est qu’il est un réseau ouvert - chacun peut s’y inscrire, l’étendre -, l’aménageur n’a pas d’interlocuteurs mais tous les interlocuteurs : « développé dans un contexte général de dérégulation, grâce justement à des technologies en constant progrès, Internet apparaît dans l’histoire comme le premier réseau aussi ouvert » p.136







1  2  3  4