0
Veille Watch :


Liens Links:









Contact information:

Email: electropublication@gmail.com

Editor : Th. TEULE

France

www.electropublication.net

Focus web visuel
Focus socio-web
Narcissism and Social Networking Web Sites - by: Laura E. Buffardi, W. Keith Campbell, revue "Personality and Social Psychology" Bull, Vol. 34, No. 10. (1 October 2008), pp. 1303-1314

Etude réalisée par deux chercheurs de l'Université de Georgia en 2008.

Constat simple pour eux : plus une personne a un grand nombre d'amis et de commentaires sur son wall Facebook, plus elle est narcissique ! : double mécanique du propriétaire de profil qui cherche à augmenter le nombre de ses amis et à présenter une page fournie, et de ses visiteurs, même inconnus, qui veulent le suivreau vu de cette croissance [logique bien connue des réseaux ]. La mise en scène de soi d'un individu qui publicise aussi ses relations...

NOTE : ce Facebook "narcissique" remet en cause le Facebook de "l'entre soi", du clair/obscur typifié par Dominique CARDON dans son "design de la visibilité " (titre de l'ouvrage éponyme que le sociologue va sortir en 2010). Sauf que Cardon met l'exposition en comparaison avec d'autre réseaux comme Twitter, Myspace...

[ Traduction issue du mag "Cerveau & Psycho, Nov-dec 2008 ]

,



 






Les réseaux sociaux chez SIMMEL - FORSE Michel, in L. Deroche Gurcel et P. Watier (dir.), "La Sociologie de Georg Simmel", Paris, PUF, 2002 - Recension

 

Voici le propos de François ASCHER concernant la sociologie des réseaux sociaux de Georg SIMMEL , et dont lui-mê reprend la description pour son concept de "société hypertexte"  : "G. Simmel offre une modélisation très stimulante des relations et des structurations sociales, d'une très grande modernité sociologique car elle pose les bases d'une analyse d'une société d'individus socialement multiappartenants. « Au fur et à mesure de l'évolution, écrit Simmel, chaque individu tisse des liens avec des personnes situées à l'extérieur de son premier cercle d'association. » Le nombre des différents cercles dans lesquels se trouve l'individu (la famille qu'il a fondée, sa famille d'origine, celle de sa femme, les différents cercles de son métier, de sa nationalité, d'une certaine classe sociale, de quelques associations, etc.) est, toujours selon G. Simmel « un des indicateurs de la culture ». La métaphore géométrique plane des cercles finit par malheureusement bloquer son analyse et la rendre un peu confuse.»."

source :  scienceshumaines.com










...more
 




























sans-G ð