Veille Watch :


Liens Links:









Contact information:

Email: electropublication@gmail.com

Editor : Th. TEULE

France

www.electropublication.net


 

"l'Internet des années 2010 au quotidien : une problématique cybernétique et de nouvelles modalités de l'enquête sociologique ?" - Thierry TEULE, GEPECS, Université Paris V


Voici mon projet de recherche en sociologie à partir de l'année 2011 intitulé :

"l'Internet des années 2010 au quotidien : une problématique cybernétique et de nouvelles modalités de l'enquête sociologique ?" - Thierry TEULE 




Résumé


Hypothèse d'un Internet en développement cybernétique dans le quotidien de nos vies sociales. Problématique peu traitée en sociologie en France, hormis par Philippe Breton (1997) et Céline Lafontaine (2004), mais d'un point de vue critique et non empirique. Par contre thématique volontiers soulevée par des chercheurs des sciences de l'information et communication aujourd'hui... Nous voulons donc montrer que l'Internet cybernétique est aussi une problématique pour le sociologue aujourd'hui, à double titre.

D'abord en tant que problématique sociale empirique : leurs positions oligopolistiques sur la majeure partie des services à succès de l'Internet, leur pratique des outils de traçabilité et traitement en continu des données sur les internautes, leur maitrise du stockage de ces données et leur développement stratégique sur tous les supports d'accès à l'Internet (ordinateurs, téléphones mobiles, objets), font, des acteurs majeurs du Web comme Google, Yahoo, Facebook, Apple, Microsoft, de quasi industriels de la collecte d'informations sur les individus... Des entités qui se déploient en véritables systèmes cybernétiques – au sens évoqué par un Norbert Wiener et ses critiques – dans toutes les situations et temporalités sociales des internautes, et dont le potentiel sociétal doit être forcément interrogé.

Ensuite comme problématique épistémo-méthodologique pour le sociologue : car ni les méthodes usitées par la sociologie des usages ou la sociologie des réseaux, dominantes dans les années 2000, ne semblent satisfaire à l'investigation de cet Internet cybernétique.

Pour y pallier nous aurons recours à trois influences méthodologiques : d'abord aux éléments de cette « sociologie cybernétique » qui s'est développée un temps en France dans les années 60/70; puis aux concepts de l'enquête « socio-informatique » développés face à l'objet web, par exemple par le sociologue F. Chateauraynaud; enfin aux outils et avancées du paradigme de la « web-science » (P. Levy). 

Tous ces éléments constituent peu ou prou de nouvelles modalités de l'enquête sociologique.

Notre premier terrain sera constitué d'une population de 150 000 internautes qui mensuellement fréquentent plusieurs sites web avec lesquels nous avons un accord de recherche, et sur lesquels nous étudierons certaines des logiques de ce fonctionnement cybernétique.