Veille Watch :


Liens Links:









Contact information:

Email: electropublication@gmail.com

Editor : Th. TEULE

France

www.electropublication.net

 Gabriel DUPUY  « Internet, géographie d’un réseau », Ellipses 2002.

b. Dans la phase d’expansion du réseau

L’effet de « club » : p.70 « dans un réseau on appelle effet de club le fait que l’intérêt du raccordement pour un usager dépende positivement du nombre d’usagers déjà raccordés. L’effet de club est évident pour les réseaux de téléphone. Etre seul à disposer d’un téléphone est inutile ».Cet effet de club se met même en équation n(n-1)/2 (dissocié par 2 provient de la symétrie des communications).

Ici se justifie la loi de NETCALFE, l’inventeur des réseaux locaux Ethernet dans les années 70 : « la valeur d’un réseau varie comme le carré du nombre de ses nombres ». Cet effet de club est un effet boule de neige, plus le réseau grandit, plus il est attractif, plus il attire, plus il grossit...

Il y a aussi des effets indirects de l’effet club : le réseau offre des services dont la variété et la qualité augmente lorsque le nombre total d’abonnés au réseau monte (ex : l’amélioration des sites Web).Pourtant ces « effets de club  ne constituent qu’une grossière approximation des processus réels d’agrégation à un réseau » p.72 Car dans ces effets de club c’est le tableau des affinités entre internautes abonnés, plus que la taille du réseau, qui compte.

Comment se constituent ces affinités qui font le succès du réseau ?

Question donc sociologique mais que l’auteur donne géographique :

- Par la proxémie ou appartenance à un même lieu géographique (idée de communauté : issus d’un même lieu

- Par la recherche du lointain

- Par les logiques économiques ou la fréquentation des mêmes lieux virtuels (ex : forums)

p.73 : « les espaces géographiques jouent comme un substrat pour les effets de club sur Internet »

p.74, « il en résulte des plaques de développement d’Internet, des centralités et des périphéries que l’on peut déduire de la loi NETCALFE »


c- Le maintien du réseau Internet


Pour se maintenir et perdurer Internet doit lutter contre les contraintes :

- Problèmes de capacités car les flux d’info sont regroupés sur quelques axes, car les économies d’échelles ont profités aux HUBS et routeurs les plus fréquentés. Dans des zones moins denses le travail des routeurs que l’on ajoute ralentit le débit.

- Problème de la congestion du réseau. Solution : le routage, le stockage de l’information par multiplexage proxys, sites miroirs...

- Le passage d’IPV4 à IPV6 : ici le conflit est né de l’encombrement des adresses Internet et les réponses qui lui sont apportées renvoi au rôle respectif des Etats et organismes supranationaux qui gèrent tel ou tel aspect d’Internet.

Cependant le développement d’Internet est inégal dans tous ces pays. De plus il fait apparaître ses propres centres/périphéries (ex : l’Afrique dépend de la France, l’Amérique du Sud des E.U).

Il y donc « effet de plaques » : concentration d’infrastructures, échanges, FAI, Internautes, géographiquement .


Ces couples, centre/périphérie, sont le terrain des « fractures numériques ».


- Dynamique des réseaux


La dynamique d’un réseau selon le géographe Claude RAFFESTIN, : « un réseau permet à des pouvoirs de s’exercer dans l’espace en jouant, non pas sur des délimitations mais sur des liens établis entre divers lieux, sur des flux circulant, dans une dynamique caractérisée par l’évolution permanente : 

phases d’extension plus ou moins rapide du réseau, apparition de nouveaux liens, renforcement de certaines liaisons, de certains pôles ou à l’inverse, périodes de rétraction avec abandon des liens ». P.103. Mais cette dynamique du réseau a ses problématiques : si un réseau n’a pas de frontières administratives, les lieux qu’il raccorde, eux, en ont. La solution classique consiste alors pour les Etats administrant ces lieux d’accorder un monopole du réseau à un opérateur (eau, gaz, électricité).

Et Internet représente une autre problématique :- Le Net est un réseau de télécoms qui travaille sur des portées longues dépassant les frontières courantes- C’est un réseau technologique ultra-moderne et innovant (donc difficile de trouver des accords stables quand tout bouge)- C’est un réseau ouvert où l’interconnexion est la règle (pas de monopoles)


1  2  3  4