Les réseaux sociaux chez SIMMEL

By | 12 mai 2015

Voici le propos de François ASCHER concernant la sociologie des réseaux sociaux de Georg SIMMEL , et dont lui-même reprend la description pour son concept de « société hypertexte » :

« G. Simmel offre une modélisation très stimulante des relations et des structurations sociales, d’une très grande modernité sociologique car elle pose les bases d’une analyse d’une société d’individus socialement multiappartenants. « Au fur et à mesure de l’évolution, écrit Simmel, chaque individu tisse des liens avec des personnes situées à l’extérieur de son premier cercle d’association. »

Le nombre des différents cercles dans lesquels se trouve l’individu (la famille qu’il a fondée, sa famille d’origine, celle de sa femme, les différents cercles de son métier, de sa nationalité, d’une certaine classe sociale, de quelques associations, etc.) est, toujours selon G. Simmel « un des indicateurs de la culture ». La métaphore géométrique plane des cercles finit par malheureusement bloquer son analyse et la rendre un peu confuse. »