Philosophie de la technique : la connaissance dans les sociétés techniciennes

By | 12 octobre 2019

Un ouvrage collectif qui critique l’imaginaire de la technique.

« Contre des sociologues comme Patrice Flichy, Pascal Robert remet en question l’existence même d’un tel imaginaire. Il affirme en ce sens que la technique ne porte pas en elle-même d’imaginaire, elle serait selon l’auteur à l’origine de « macro-techno-discours » qui viennent justement masquer « le déficit global de symbolicité de la technique » (p. 132).(…) Pierre Musso qui décrit l’apparition d’un nouveau « vitalisme » dans l’utopie des « réseaux spirituels ».
Celui-ci caractériserait le vieux rêve cybernéticien d’une intelligence collective de l’homme et de la machine.
Enfin Gérard Dubey interroge le concept latourien de « grand partage » à partir de la description d’un cockpit de Rafale. Pensé pour suppléer aux carences du corps humain, le dispositif technique relègue ce dernier en simple auxiliaire d’une machine omnipotente. Pour l’auteur, cette « révolution » ne s’accompagne toutefois pas d’un changement des représentations du partage entre l’humain et le non-humain.

Laisser un commentaire