Enjeux sociologiques des réseaux sociaux de l’Internet

By | 29 octobre 2018

Enjeux sociologiques des réseaux sociaux de l’Internet – Dominique CARDON

cartographie-controversesDeux logiques dans le processus d’individualisation sur les réseaux sociaux web : la subjectivation (s’identifier aux autres par ce que l’on « fait » plutôt que par ce que l’on « est » de naissance ou milieu), l’identité projetée (stylisée face à l’identité incorporée).

Les principales figures de la visiblité : le « paravent » (principe du « search & meet » de Meetic; on se dévoile peu à peu jusqu’à la rencontre), le « clair-obscur » (on relationne avec des proches que l’on connait déjà comme sur Skyblog et Facebook; on ne voit la fiche que de ses proches, règne de la conversation de petits groupes, renforcement des liens existants), le « phare » (principe du « partage de contenus » avec maximum de personnes comme sur Myspace; logique d’extension de son réseau).

Note : avec cette focale il estime aussi que la recherche d’Information (RI) chez les jeunes se fait surtout par la recommandation sur les réseaux plutôt que via Google

Réseaux sociaux de l’Internet : présentation – D. Cardon, revue Reseaux, n° 152

Présentation : c’est du point de vue des pratiques relationnelles que les « réseaux sociaux Internet » sont envisagés ici (des études de cas seront fournies dans le n°154) dans l’esprit « innovation ascendante » de Cardon. Les travaux présentés ici se font « avec de nouvelles méthodologies et des articulations disciplinaires renouvelées ».

Mais noter :

1) que « ces recherches sont également décisives pour le développement des innovations de services dans l’univers du web 2.0″;

2) que « Il est cependant inutile de conclure de l’existence de ces « liens faibles », une dilution des relations sociales dans une socialité évanescente et « liquide » (Cf. Bauman) »…On a donc là 2 mises aux points qui éclairent sur l’orientation de l’analyse menée ici…

Laisser un commentaire