La présence plutôt que l’identité – Louise MERZEAU

By | 20 juillet 2010

Remarquable petit texte qui remet à leur place certains des thèmes dominants de la sociologie de l’Internet ces dernières années  :
« En mettant l’accent sur l’impudeur des internautes s’exposant dans les réseaux sociaux, on réduit à un phénomène comportemental ce qui est un tournant médiologique majeur, auquel nul n’échappera. De spéculaires, les identités sont en passe de devenir machiniques. » …. source : http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/49/28/43/PDF/Merzeau_Doc-SI_presence.pdf

[ enfin une critique presque frontale de cette "sociologie des usages" de France Télecom qui monopolise les attentions  - et les crédits de recherche - depuis des années alors que le propos sur l'Internet est largement ailleurs...
Et une critique indépendante en plus - le rôle de la FING dans cela est fort justement évoqué en Note de bas de page... ].

Et l’on rejoint aussi sa critique sur ce concept surfait « d’identité numérique » trop souvent en fait utile au marketing des identités…