Les données Facebook et la sociologie des usagers

By | 16 mars 2011

En 2007 Gregory Chatonsky se demandait tout haut « Imaginons la Base de données de Facebook, toutes les données enregistrés, tous les mini-feeds, les messages échangés, l’évolution des “amitiés”. Ces info ne permettraient-elles pas aux historiens de retracer le graphe social de certaines personnes ?

Depuis, une page spéciale est dédiée à la cartographie du monde selon Facebook
(image qui fit grand bruit il y a quelques mois quand son auteur l’a rendit publique : on y voit les connexions par continent des membres du réseaux et les échanges d’un point à l’autre de la mappemonde…)

Et toujours  sur les questions de méthodes : Matthijs Den Besten , Chercheur associé à Polytech en France, nous invite à son séminaire sur la « méthode des séquences », issue de la bioinformatique et qu’il utilise pour suivre les trajectoires collaboraives des internautes participant à l’amélioration de Firefox ou contribuant à Wikipedia