La société en réseau I. L’ère de l’information, Manuel CASTELLS – Fiche de lecture 4

Le paradigme de la technologie de l’information

castells societe reseauxCaractéristiques :

1) L’information est sa matière première (il s’agit de technologies qui agissent sur l’info)

2) Il y a omniprésence des effets des nlles techno (car l’info est au cœur de nos activités)

3) S’y développe une logique de réseau dans tout le système ou groupe de relation usant de ces NTI

4)Souplesse d’utilisation de ces NTI (en réseau) : capacité de réorganisation, flexibilité, appropriation des NTI
5) Il y a convergence croissante de technologies particulières au sein d’un système hautement intégré dans lequel les techno anciennes sont impossibles à distinguer (*pas de mémoire !) et tj + interdépendantes (ex : micro-élect, telecom, electro optique et ordinateurs st aujourd’hui intégrés ds le système d’info !). L’hybridation science /techno donne lieu depuis les 90’s à la constitution d’un cercle de réflexion sur la « complexité » : « le paradigme de la techno de l’info n’évolue pas vers la fermeture des syst mais vers l’ouverture (en réseaux à entrées multiples). Puissant et imposant sa matérialité, son évolution histo montre qu’il sait s’adapter et s’ouvrir. La globalité, la complexité et la mise en réseau sont ses qualités majeures »1. La dimension sociale du paradigme semble donc faire appel à la formule selon laquelle « la technologie n’est ni bonne ni mauvaise, pas plus qu’elle n’est neutre » comme l’estimait Jacques ELLUL 2.

CHAP 2 : « l’économie informationnelle et le processus de globalisation », pp.92-185

La nouvelle économie qui émerge depuis 20 ans sur la planète est informationnelle et globale.

Informationnelle : car c’est de « la capacité à générer, traiter et appliquer une info efficace fondée sur la connaissance que dépend la compétitivité et productivité des agents économiques »3.

Globale : car « les activités clé de production, consommation et distribution, ainsi que leurs composants (capital, travail, mat 1ere …) sont organisés à l’échelle planétaire, soit directement ou à travers un réseau de liens entre agents éco »4.

« Elle est informationnelle et globale parce que dans des conditions historiques nouvelles la production naît et la concurrence s’exprime dans un réseau global d’interaction. Et elle a émergé dans le dernier quart du XXe parce que la révolution de la technologie d’info offre la base matérielle indispensable à une économie nouvelle de ce type »5.

C’est du tryptique info/savoir, globalisation, révolution techno qui a généré de syst éco nouveau dont il est question ici. Ceci n’est pas nouveau, tt sté fonctionne sur le savoir, mais le fait que la révolution techno touche justement l’information l’est ! « Les NTI, en transformant les processus les processus de traitement de l’information agissent sur tous les domaines de l’activité humaine et permettent d’établir d’innombrables connexions entre différents domaines ainsi qu’entre éléments et agents de ces activités. Apparaît ainsi une économie en réseau, profondément interdépendante »6. Ajouté aux changements organisationnels et institutionnels et nous obtenons un cercle vertueux capable d’améliorer productivité et efficacité !
Productivité, compétitivité et économie informationnelle

Si la productivité mène la croissance, bc de discussions concerne ses causes (Schumpeter et l’innovation en grappe…). Qu’en est-il de l’économie informationnelle ?

1 p.91

2 Idem

3 p.92

4 Idem

5 Idem

6 p.93

electro