0

2012 : Kurzweil joins Google

la nouvelle ne devrait pas passer inaperçue : Ray Kurzveill allait travailler chez Google

La nouvelle pouvait même être inquiétante si on s’amuse à faire quelques rapprochements : en 2006 Kurzweil nous a décrit la “singularité” comme étant une phase d’évolution ultra rapide de l’homme vers l’homme augmenté (l’homme numérique au sens propre du terme) : mi-humain, mi-machine, augmenté des possibilités que lui offrent la convergence numérique appelée GNR aux USA (Genetic, Nano, Robotic) ou NBIC (Nanotechnologies, Biotechnologies, Information, Cognition ) en Europe. Dans son ouvrage “Humanités 2.0” Kurzweil décrit plusieurs scénarios à très courte échéance (30 ans) pour l’advenue de la Singularité.
Et c’est l’Internet  qui en représente l’environnement, le terroir numérique fertile, la condition première.

Par exemple, selon un de ces scénario,  nos corps seront bientôt entretenus par des nanobots qui combattront les maladies ou répareront les cellules, et ceux-ci seront opérationnels grâce aux mises à jour qu’il téléchargeront via nos connexions Internet (avec risque de piratage de nos corps par exemple …). Internet est la condition sine qua none de cette advenue de la Singularité.
Or en même temps qu’Internet se développe en environnement numérique dans nos vies des “géants du web” ont pris une place conséquence sur toutes les technologies, supports et services d’accès à Internet : Google est de ceux-là, et même le premier des géants du web.

On peut supposer que l’horizon de la Singularité l’intéresse (même en tant qu’utopie) et vice et versa : on aurait même tout intérêt à prendre cette hypothèse au sérieux quand on est chercheur en sociologie de l’Internet ou en sciences d el’information aujourd’hui (et ne pas évacuer cette thématique à cause de ces aspects prospectifs “techno-scientistes”, voire sa pseudo philosophie “transhumaniste”).

Car l’actualité nous donne quelques sérieux coups de semonce :

  • Ainsi en 2008 Google fut parmi les membres fondateurs de l’Université de la Singularité créée sous l’égide de Kurzweil en Californie (et où on enseigne et présente les avançées et concepts de la Singularité technologique).
  • Le Google Bot et l’algorythme classificateur des pages web de Google est l’un des élements les plus importants du web et donc de l’Internet aujourd’hui, surtout quand Google les fait évoluer par ses filtres ou ses politiques de croisements de données : les années 2010 sont marquées d’intenses débats sur ces choix et leurs impacts techno-sociaux sur les internautes. Du webot aux nanobots alimentés par Internet y a t-il un pas si grand à franchir ? : l’activité “webotique” est des plus méconnue des chercheurs en sciences humaiens sur le web, il serait temps de s’y mettre (suivre par exemple les propos de Daniel Kaplan sur la nouvelle “créalisation” du monde qui nous montre le moteur de recherche Google comme amalgame du langage des machines et du langage des hommes).
  • Et en 2012 Ray Kurzveill annonce qu’il va travailler chez Google …

 

electro

Leave a Reply